La Glucosamine permet de STOPPER la progression de l’arthrose








Fabriquée par l’organisme à partir du glucose d’un acide aminé (la glutamine), la GLUCOSAMINE joue un rôle CRUCIAL dans le maintien de l’intégrité du cartilage de toutes les articulations. En effet, cette dernière procure à l’organisme les composantes indispensables pour former les protéoglycanes (constituants de l’articulation), remplaçant ainsi ceux qui ont été perdus afin de protéger l’articulation.


Si, en raison d’une déficience métabolique ou encore du processus de vieillissement, l’organisme ne produit plus de glucosamine en quantité suffisante, les cartilages se mettent à dégénérer, laissant ainsi l’arthrose s’installer inexorablement.


Aucun aliment ne renfermant de la glucosamine, il est donc, la plupart du temps, indispensable d’avoir recours à une supplémentation alimentaire…

Fort heureusement, de la glucosamine de synthèse est donc élaborée en laboratoire à partir de la CHITINE… Incontournable substance extraite de la carapace des crustacés (langoustines, homards, crevettes, crabes…) et se présentant généralement sous la forme de SULFATE DE GLUCOSAMINE.

Cette supplémentation est, dans la plupart des cas, très salutaire dans le traitement de l’arthrose. Elle apporte en effet un soulagement bien réel des douleurs articulaires.

« Cerise sur le gâteau », La Glucosamine permet de STOPPER la progression de l’arthrose – contrairement aux anti-inflammatoires classiques qui, à long terme, accélèrent la dégénérescence des articulations.

De nombreuses études ont évalué l’efficacité de la glucosamine pour soigner l’arthrose depuis la fin des années 1960.

En 2001, The Lancet a publié les résultats des chercheurs de l’Université de Liège (Belgique).

212 patients arthrosiques ont pris pendant 3 ans soit une dose quotidienne de 1 500 mg de sulfate de glucosamine, soit un placebo.

Les chercheurs ont suivi l’évolution de l’arthrose des genoux grâce à des radiographies… Ils ont ainsi relevé une réduction importante de l’espace entre les os du genou chez les patients qui prenaient le placebo. Cette réduction de 0, 31 mm témoignant de l’avancement de la maladie.

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.