Quelques conseils pour bien choisir l'alimentation pour bébé



Comme pour les enfants et les adolescents, l'alimentation de bébé est essentielle pour favoriser sa croissance et préserver sa santé. Au fur et à mesure qu'il grandit, son alimentation évolue suivant son âge. Pour bons nombres de jeunes mamans, il n'est pas toujours évident de savoir quels sont les aliments adaptés à leurs tout-petits. Afin de les aider, voici quelques conseils permettant de bien choisir l'alimentation de bébé.

Éviter le lait animal avant un an et privilégier le lait infantile proposé en parapharmacie

Selon les recommandations des pédiatres, il est important de nourrir exclusivement bébé au lait maternel ou au lait infantile depuis sa naissance jusqu'à ses 4 mois. À partir de là, la maman peut commencer à diversifier son alimentation sans lui donner toutefois de lait animal. En effet, il faut savoir que ce type de lait présente des apports nutritionnels différents par rapport au lait infantile que l'on trouve sur une parapharmacie en ligne.
Sa forte teneur en protéines est inadapté aux besoins des tout-petits du fait qu'elles favorisent les troubles digestifs et le risque de surpoids à l'âge de 2 ans. Par ailleurs, ce type de lait est très pauvre en acides gras essentiels, lesquels contribuent au développement cérébral et à l'apprentissage de bébé. Tout comme le lait animal, le lait végétal est tout aussi à proscrire dans l'alimentation des tout-petits avant leur 1 an étant donné qu'il n'apporte pas les bons nutriments pour sa croissance.

Commencer la diversification alimentaire à partir de 4 à 6 mois

Pour assurer le bon développement et la santé de bébé, il est important de s'y prendre ni trop tôt ni trop tard pour commencer la diversification de son alimentation. L'âge idéal recommandé par les pédiatres est de 4 à 6 mois. Avant ses quatre mois, éviter de lui donner autre chose que le lait maternel ou le lait infantile. À partir de 6 mois, il a besoin d'autres aliments pour favoriser sa croissance et son développement cérébral.
Pour ce faire, commencer par introduire des nourritures saines et en purée à base de céréales pour bébé, de fruits et de légumes. Après cela, on peut introduire petit à petit de la viande et du poisson dans son régime. Bien qu'on peut trouver plusieurs sortes de petits pots dans les parapharmacies et les supermarchés, les repas faits maison demeurent l'alimentation la plus saine pour bébé. Selon le rapport de l'Anses en 2016, les pots à base de légumes contiennent des produits peu favorables pour les tout-petits, à l'instar de l'acrylamide, le furane, le nickel et le déoxynivalénol.

Bien faire attention aux phosphates

Les laits infantiles et les petits pots comptent parmi les aliments de base que l'on retrouve dans les premières années de bébé. Bien que ces produits soient réalisés spécialement suivant les besoins des tout-petits, il est important de faire attention à certains ingrédients comme les additifs. Dans cette mesure, le nutritionniste Pascal Nourtier met en garde les parents contre les phosphates inorganiques.
Selon ce spécialiste en nutrition, ces types de phosphates sont des molécules qui captent le calcium présent dans les os et en diminuent l'absorption. Ces phosphates inorganiques se présentent sous différentes formes, notamment en acide phosphorique, en phosphate de potassium, en phosphate de sodium, etc. Si la consommation de ces types d'aliments n'est pas à proscrire dans le régime des tout-petits, il est toutefois conseillé de les limiter afin de prévenir les éventuels méfaits qu'ils pourraient provoquer à leur développement et leur santé.

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.