Comment ben choisir ses produits bio sans se tromper


Il a suffi de quelques années seulement pour que les produits bio sortent de leur ghetto et envahissent non seulement les esprits d’un grand nombre de consommateurs, mais aussi les étalages des supermarchés. Pratiquement tous nos aliments sont aujourd’hui disponibles en version bio, des céréales au petit-déjeuner aux plats préférés, en passant par les légumes, les fruits, le poisson et la viande.

Le label bio déposé sur les aliments issus de l’agriculture biologique


Pour reconnaître des légumes, des fruits ou des céréales issus de l’agriculture biologique, ils doivent comporter le label bio qui signifie qu’ils ont été plantés à partir de semences sans OGM et qu’ils ont été cultivés sans engrais de synthèse ni pesticides.
Pour réussir de telles prouesses, le cultivateur doit avoir recours à des méthodes plus spécialisées comme le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures ainsi que le respect des saisons.
Quant aux autres produits alimentaires bio tels que les œufs, le lait ou la viande, ils doivent respecter des chartes sur le mode d’élevage qui stipule par exemple une baisse de l’utilisation d’antibiotiques ainsi qu’un maximum d’espace de vie. Pour les produits transformés, ils doivent être fabriqués à partir d’ingrédients provenant de l’agriculture biologique.
Tous les micro-organismes qui entrent dans leur composition doivent être garantis sans OGM. La charte applicable sur les produits transformés est assez exigeante, car ces derniers doivent aussi respecter certaines températures ainsi que des conditions de stockage spécifiques à chaque produit.

Bien reconnaître un vrai produit bio


  Pour reconnaître un produit bio, celui-ci doit être estampillé du logo vert et blanc avec la marque “AB” qui signifie Agriculture Biologique.
  Ce logo est délivré par des organismes certificateurs comme ECOCERT ou COSMEBIO
  « qui contrôlent et certifient que ces produits végétaux ou les composés de végétaux utilisés pour l’élaboration de ces produits respectent les réglementations en vigueur.
  Quant aux produits d’origine animale, ils doivent respecter le cahier des charges. Cependant, un logo européen de couleurs verte et bleue a vu le jour depuis avril 2000 et peut être apposé  sur  certains produits qui respectent la réglementation européenne
 Il suffit de bien vérifier l’existence de l’un de ces deux logos pour reconnaître que l’aliment est composé d’au moins 95 % d’ingrédients émanant de l’agriculture biologique.

 

 Les fraudes au bio: est-ce réel ?


 Il est vrai qu’à l’œil nu, il est difficile, voire impossible, de faire la différence entre une tomate traditionnelle et une tomate bio. Bien sûr, certains commerçants peuvent être tentés de vendre   des produits traditionnels sous l’étiquette bio. Ce genre de fraude, c’est surtout les produits en vrac comme les céréales, les fruits et les légumes qui le subissent généralement.
En effet, pour les produits transformés et les produits animaliers, les fraudes sont plus rares, car tout ce qui concerne l’animal ou la machine est répertorié dans un carnet de santé ou dans des programmes exigés au moment de la transformation du produit. De plus, les contrôles effectués sur ces produits sont de plus en plus sévères que la filière s’est nettement améliorée depuis ces dernières années.

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.