Allergies alimentaire au soja, au blé et aux oeufs et réactions allergiques




L’allergie au soja est fréquente chez les nourrissons


L’allergie au soja est une allergie commune chez les enfants, on découvre souvent cette allergie en donnant du lait de soya en raison d’une allergie au lait de vache. Un enfant sur cinq qui est allergiques au lait de vache a aussi des problèmes avec le soja.

L’Allergie aux œufs est très fréquente chez les nourrissons






L’allergie aux œufs est plus fréquente chez les nourrissons de moins de 1 an. Jusqu’à 1 enfant sur 20 peut avoir une allergie aux œufs transitoire. Heureusement, environ 80% des allergies aux œufs se résout avant que l’enfant ne commence l’école. L’utilisation de termes tels que le jaune d’œuf et le blanc d’œuf, de l’albumine, de la poudre d’œuf indique la présence d’œufs dans un aliment.

La plupart des personnes allergiques à l’œuf de poule sont aussi allergiques aux protéines similaires dans d’autres œufs d’oiseaux comme les œufs de canard qui sont à éviter. L’œuf cuit est parfois mieux toléré que l’œuf cru, de sorte que certains enfants allergiques aux œufs semblent être en mesure de tolérer de petites quantités d’œufs dans des tranches de gâteaux. Les aliments courants contenant des œufs comprennent:

-boissons maltées
-flans , mousse
-soufflés, meringues
-petits pains ou pâtisseries
- gâteaux,
-certaines soupes et sauces (comme Hollandaise)
-pain de viande (utilisé comme agent de liaison)
-desserts (gaufres, confiseries) 

 

L’allergie au blé et céréales disparaît généralement dans les premières années 



Les réactions allergiques au blé et d’autres céréales sont plus fréquentes chez les nourrissons et disparaissent généralement au cours des premières années de leurs vie. Alors que certains enfants développent de l’urticaire d’autres ont des symptômes comme une aggravation de leurs eczéma. Cela se produit généralement après avoir mangé du blé ou d’autres céréales dont l’individu est allergique.

Occasionnellement des réactions retardées surviennent après qu’un aliment soit consommé régulièrement pendant plusieurs jours, ce qui entraîne de l’eczéma ou parfois de la diarrhée ou une prise de poids. Dans cette situation, des tests d’allergie cutanés sont souvent négatif et le diagnostic repose sur l’élimination temporaire d’aliment de l’alimentation.

L’allergie au blé est parfois observée pour la première fois chez les adultes. Beaucoup souffrent de rhinite allergique aux pollens de graminées (rhume des foins).

Il est important de distinguer les réactions allergiques au blé de la maladie cœliaque ou d’une intolérance alimentaire associée à la consommation de produits de blé. 


L’allergie à la viande signifie généralement une allergie à toutes les viandes 



La viande est une source importante de protéines dans les régimes occidentaux, et des réactions allergiques à la viande bovine et de poulet sont des plus communes. Malheureusement, des études récentes suggèrent que les personnes allergiques à la viande peuvent avoir une sensibilité aux allergènes similaires présents dans plusieurs mammifères. 

Les réactions à d’autres aliments sont moins fréquentes


Les réactions allergiques au soja, au blé, aux œufs, au le lait de vache, aux arachides, aux noix et aux fruits de mer, sont les types le plus commun d’allergies alimentaires. 

Les réactions allergiques aux aliments inhalés sont rares


Les réactions allergiques aux aliments sous forme de poussières fines sont rares et surviennent principalement chez les manutentionnaires de denrées alimentaires. Les exemples incluent l’asthme induit par la fine poussière de café ou de fèves de soja dans les usines de transformation, les allergènes de fruits de mer dans certaines usines ou de la poussière de blé dans les boulangeries. Parfois, les personnes atteintes d’allergies alimentaires graves constatent que même l’odeur des aliments peut déclencher des symptômes. Heureusement, il s’agit d’une affection relativement rare et les symptômes ne sont généralement pas graves.

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.